LOGICIELS & TECHNOLOGIES GÉOMARKETING
couverture réseau dia geomarketing grande distribution

Cession de Dia, qui va tirer la couverture… réseau ?

L’enseigne DIA% a connu une aventure hexagonale un peu… tourmentée. Cédé par Carrefour en 2011, le réseau des 900 magasins français est, de nouveau, proposé à la vente en 2014. La faute à une baisse du CA de 11% en un an. Dans toute situation se cachent des opportunités, notamment pour les autres acteurs du marché. A partir de notre outil d’analyse géomarketing mygeomarket.com, nous avons mesuré l’intérêt de l’intégration du parc DIA%, par sa couverture réseau, pour les candidats au rachat.

 

Pour cela, nous avons sélectionné :

  • les magasins DIA en situation de très faible concurrence pour dimensionner les sites complémentaires,
  • à l’inverse, les DIA en forte concurrence pour évaluer les risques de cannibalisation,
  • les candidats officieux Casino (via Leader Price et Carrefour),
  • les enseignes ayant affirmé leur vocation à se développer sur le format proxi à savoir Système U et Intermarché.

L’acquisition des magasins parisiens de Casino par Auchan à destination de l’enseigne A2Pas pourrait aussi impliquer le groupe nordiste dans « l’Affaire DIA ».

 

Les résultats de l’analyse de la couverture réseau

 

A l’issue de cette étude géographique de l’implantation commerciale, les résultats sont les suivants :

Carrefour Market / City / Express : un équilibre entre complémentarité et cannibalisation

Les magasins au format proxi du groupe Carrefour s’inscrivent en complémentarité de 12% du parc DIA%.
Les magasins Carrefour format proxi cannibalisent 18% du parc de magasins DIA%.

Leader Price (groupe Casino) : une complémentarité évidente

Les magasins de l’enseigne Leader Price offrent une complémentarité à 44% du parc DIA%.
Les sites Leader Price cannibalisent les magasins DIA% sur 5% du parc.

Bien évidemment, si on considère l’ensemble des enseignes des groupes Carrefour et Casino, la cannibalisation sera inévitable. Et ce, dans un grand nombre de cas, notamment sur les zones à forte densité de population, comme Paris.

Système U et Intermarché : des opportunités d’expansion réseau stratégiques

En revanche, pour les groupes d’indépendants de distribution alimentaire, les acquisitions ne peuvent se faire de la même façon.
Il y a cependant un enjeu stratégique à récupérer une part des m², via les DIA% en franchises d’une part (+/-200 magasins) et/ou les obligations de cession qui seraient imposées par l’autorité de la concurrence. Ainsi, à Paris, 90 unités sont potentiellement disponibles.

Système U pourrait aussi jouer l’entrée dans de grandes agglomérations peu ou pas couvertes comme Amiens, Reims, Clermont-Ferrand ou Troyes et certains quartiers de Lyon, Grenoble, Nice ou Lille. Sur les grandes villes, Intermarché pourrait aussi se positionner sur des quartiers stratégiques.

 

Identifier et qualifier les bons emplacements de la distribution de proximité.

 

Comme dans toutes les enseignes, la qualité des sites est variable.
Nous pouvons nous interroger sur le devenir des magasins de l’arc Valenciennes / Béthune.
A contrario, il y a quelques bons emplacements commerciaux de péri-centre ou de communes périphériques des grandes villes : Nantes, Dijon, Amiens, Lille, Montpellier ou encore Grenoble et bien sûr la proche banlieue parisienne, notamment au sud.

Le réseau a mauvaise réputation mais concrètement DIA%, c’est tout de même une centaine de magasins en zone à fort potentiel de consommation.

 

Cas pratique : recherche des magasins complémentaires à Leader Price en quelques minutes avec mygeomarket.com

 

Étape 1 – Sélection de l’enseigne

couverture réseau géomarketing

 

Étape 2 – Sélection des zones à faible concurrence (ex. Leader Price)

couverture réseau géomarketing

 

Étape 3 – Visualisation des résultats d’implantation des magasins

couverture réseau géomarketing

 

Étape 4 – Export de la sélection

 

Source : Tous les visuels proviennent de l’application de ciblage, Local Driver, disponible sur mygeomarket.com